Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #securite routiere tag

La mise en place de la réduction de la vitesse à 80 km/h

Publié le par LDM NATIONALE

Beaucoup d’encre coule depuis l’annonce du gouvernement sur le projet de loi lié à la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes à double sens, sans séparateur physique.

Pour la petite histoire, De juillet 2015 à juillet 2017, une expérimentation a d'ailleurs été réalisée sur certaines routes de France. Quels en sont les résultats ? A ce jour personne n’est en mesure de communiquer les résultats de cette expérimentation, la communication de ce genre de bilans incombant à la direction de la sécurité routière.

Et bien sur La décision sera prise au mois de janvier 2018, lors du Comité interministériel de la sécurité routière. Coïncidence je ne crois pas.

A chaque fois que le gouvernement à crier au loup, nous regardions dans leur direction pendant qu’il nous imposait d’autres lois.

Dans mon article du 1/11/2017, un point de l’année 2017 était fait, par exemple pendant que l’on nous menace d’un possible contrôle technique pour les motos, de nouveau point de contrôle voiture nous tombe dessus, et là malheureusement rien n’a permis de bloquer cette situation.

La fermeture des voies sur berge à Paris, lors de Paris plage par exemple ne perturbe personne, donc le gouvernement à acter leur fermeture et transformation en piste cyclable, le prétexte l’écologie bien sûr.

Ayant une forte majorité de piétons et de cycliste dans la capital personne n’as bloqué cette situation, c’est seulement à la fin des vacances estivale que cela coince, pour tous les automobilistes venant des autres départements vers la capital pour travailler.

Vient ensuite les fameux radars de virage, qui ont permis aux différents usagers de faire bloque, et pendant que nous regardions ailleurs le gouvernement à acter les véhicule radars, privé pour nous verbalisés,  les quelques 383 voitures-radars acquises au prix de 70.000 euros pièce ne fonctionnent qu'une heure et treize minutes par jour en moyenne leur justification : la conduite et la gestion des voitures-radars devrait permettre, à terme, de créer un millier d'emplois de chauffeur.

Revenons à la limitation à 80 km/h, une mortalité routière à la hausse depuis trois ans : une triste contradiction qui encourage les associations d'usagers à réclamer un recadrage de la politique de répression du Gouvernement, la priorité devant aller aux contrôles d'alcoolémie, de stupéfiants et d'usage du téléphone. Une analyse que réfute depuis toujours le gouvernement, persuadée que la vitesse reste le "principal facteur d'accident", lorsque d'autres n'y voient qu'un facteur aggravant.

Et plutôt que de parler toujours et encore de répression, ces mêmes associations d'usagers rêvent de voir le Gouvernement investir dans une réelle formation, et information. La LDM Nationale a pour vocation, de sensibilisé les usagers de la route avec des partenariats via la mise en place de d’atelier, mais aussi à la mise en conformité des voiries dans les communes et régions (les ralentisseurs dis dos d’ânes non conforme), Sans parler de la pertinence de stages démontrant combien le téléphone détourne l'attention du conducteur. Et militent pour le doublement des rails de sécurités, et luttent contre le délabrement du réseau routiers. V à tous !!!

Voir les commentaires

2017 EN 5 POINTS :

Publié le par LDM NATIONALE

  • PV RADARS – DENONCIATION:

Dénonciation obligatoire des salariés par leur patron. Le chef d'entreprise a le choix entre payer spontanément la contravention, la contester ou dénoncer la personne qu'il pense responsable. Mais il n'a droit qu'à un seul de ces choix ! En aucun cas, il ne peut payer tout en dénonçant, et ainsi prendre le risque de priver ses salariés de leur droit de défense les plus élémentaires. La supposée amende multipliée par cinq pour les patrons récalcitrants se révèle être pour sa part tout simplement illégale ! "La nouvelle loi évoque bien une amende quintuplée, mais uniquement pour les 'personnes morales', soit les entreprises"

 

  • ZONE DE CIRCULATION RESTREINTE

Obligatoire depuis le lundi 16 janvier 2017, notamment à Paris, Lyon… La nouvelle vignette Crit’Air est un dispositif imaginé par l’Etat afin de faciliter la classification des véhicules en fonction de leur niveau de pollution. Ce nouveau dispositif écologique est alors un des moyens mis en œuvre par l’Etat français pour favoriser « la transition énergétique pour la croissance verte », en concomitant avec les Zones à Circulation Restreinte (ZCR).

En outre, les  deux roues dont la date de mise en circulation est avant le 1er juin 2000, ne sont pas soumis à la réglementation Crit’Air.

 

  • CONTRÔLE TECHNIQUE VOITURE

À partir de mai 2018 le contrôle technique se transforme, Si aujourd’hui plus de 120 vérifications sont effectuées sur un véhicule, l'année prochaine ce sont près de 400 points qui seront inspectés. Essuie-glace, rétroviseurs, accoudoirs ou encore appuie-tête... Rien (ou presque) ne sera oublié.

Conséquences attendues de ce changement : un allongement du temps nécessaire pour effectuer le contrôle technique et une facture plus importante pour les automobilistes… ?

 

  • CONTRÔLE TECHNIQUE MOTO

En France, les premiers débats sur le CT moto naissent en 2007. En février 2007, une note de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), reprenant une étude norvégienne sur l’effet sur les accidents du contrôle périodique des véhicules, indique que « le contrôle technique périodique n’a pas d’effet sur la sécurité routière ». La polémique resurgit en en décembre 2013, un accord est trouvé pour repousser le CT moto à 2022 (au plus tôt). Le projet français de CT moto demeure pour le moment très flou. A l’heure actuelle, il n’existe pas de loi qui oblige les motards français à effectuer un contrôle technique de leur moto.

 

  • RADARS DOUBLE- JEUX

Les radars financent toujours plus le désendettement de l'Etat, au lieu d'être attribué aux collectivités pour la réalisation d'aménagements liés à l'amélioration de la sécurité routière. A la modernisation fonctionnelle du parc – avec notamment la mise en double-face de radars discriminants (équipements fixes permettant de distinguer automatiquement les catégories de véhicules), lancée en 2017, se poursuivra en parallèle de l’augmentation de la taille du parc pour atteindre 600 équipements modernisés fin 2018. Après ses fourrières et ses autoroutes, la France va confier au privé ses radars mobiles.

Voir les commentaires